chinook
Accueil Activités Sécurité Galerie Chinook Références Babillard Plan du site

L'hypothermie

L’hypothermie survient quand votre corps perd plus de chaleur qu’il n’en crée. Si elle n’est pas traitée rapidement, l’hypothermie peut être fatale. Même en juillet, une baignade dans les eaux du Golfe entraînera une perte complète de dextérité en moins de cinq minutes et risque de causer la mort après une immersion de 15 à 20 minutes.

L’immersion en eau froide n’est pas le seul risque. La conjugaison de plusieurs facteurs tels la fatigue, la déshydratation, la faim, le vent, la pluie et la température de l’air peut être aussi dangereuse. S’il est moins visible, le danger n’en est pas moins présent.

Phase initiale : frissons incontrôlés, manque de dextérité manuelle, engourdissement de tous les sens.

Phase avancée : arrêts des frissons, difficulté d’élocution, confusion, perte d’équilibre, somnolence puis inconscience.

Il faut prendre très au sérieux les risques d'hypothermie. Prévenez-en l'apparition en vous protégeant de l'environnement (habillement approprié) et en veillant à fournir à votre corps tout ce dont il a besoin pour combattre le froid (repos, hydratation et alimentation adéquate).

Le traitement

Dès l’apparition de frissons ou tremblements irrépressibles (phase initiale), il devient nécessaire d’agir.

  1. Soustraire la victime aux éléments extérieurs en cause (sortir de l’eau, protéger du vent ou de la pluie).
  2. Retirer les vêtements mouillés et s’assurer qu’elle enfile des vêtements secs. Couvrir sa tête et son cou (tuque, chandail).
  3. Une boisson tiède et sucrée mais non alcoolisée et sans caféine, l’aidera à se réchauffer de l’intérieur vers les extrémités. Une gourde d’eau chaude placée sous les bras aura un effet similaire.
  4. Pour l’hypothermie légère, l’exercice va contribuer au réchauffement. Si l’hypothermie est avancée, placer la personne dans un sac de couchage.
  5. Quand la chaleur revient, lui donner des aliments riches en hydrates de carbone et en sucres (fruits secs, barres de céréales, miel)
  6. Prendre le repos nécessaire avant de repartir.

Après avoir reçu les soins des quatre premières étapes du traitement, les victimes en phase avancée devront être évacuées au plus vite vers un centre hospitalier.

Source: Transports Canada

Signaux de pagaie

Sifflet

Attention

1 coup de sifflet

Détresse

3 coups de sifflet


Transports Canada
Guide de sécurité en kayak de mer

FQCK en collaboration avec le Conseil québécois du loisir
Guide de pratique et d’encadrement sécuritaire du Kayak de mer